Régime de grand-mère : astuces pour une alimentation saine

Par Dorine Alanoix Publié le 16 août 2023 à 17h00
Rate this post
Pour manger sain, il est sage de s’en remettre aux conseils de nos grands-mères. Le « régime de grand-mère » renvoie à des astuces traditionnelles et des pratiques culinaires héritées, qui mettent l'accent sur une alimentation équilibrée et naturelle. Dans un monde dans lequel les régimes à la mode et les tendances alimentaires fluctuent, revenir à ces principes intemporels pour nourrir notre corps et préserver notre santé est plutôt bénéfique. Dans ce billet, nous rappelons quelques-unes de ces astuces de grand-mère.

Adopter le régime de grand-mère : des aliments non transformés et frais

Nos grands-mères ont toujours mis un point d’honneur à faire la promotion des aliments naturels. Elles ont bien raison de le faire. Car, ces aliments sont bien riches en nutriments indispensables pour la santé. Pour ce faire, priorisez :

Les fruits et les légumes frais

Dans les fruits et les légumes frais, on retrouve de nombreuses vitamines, des minéraux et des fibres alimentaires. Ces derniers sont utiles pour le renforcement du système immunitaire. Grâce à elles, on prévient aussi les maladies digestives et bien d’autres maux. Pour rester fidèles aux recommandations du régime grand-mère, consommez une variété de fruits et légumes de saison. Optez surtout pour ceux qui proviennent de l’agriculture biologique. Ce choix limite votre exposition aux pesticides.

Les céréales complètes

Comme céréales complètes, nous avons le riz brun, le quinoa, l’avoine et le blé complet. Ces aliments sont des sources riches en glucides, en fibres et en vitamines B. L’énergie qu’elles fournissent est soutenue et participe au maintien d’une glycémie stable. Suivez les conseils des grand-mères qui préconisent d’éviter les céréales raffinées. Elles perdent une grande partie de leurs nutriments pendant la transformation.

Les protéines maigres

Pour la croissance, la réparation des tissus, les protéines sont indispensables. Les grands-mères conseillent de privilégier les sources de protéines maigres, comme les :
A lire :  Cette recette venue tout droit d’Alsace est à inclure dans votre régime d'hiver !
  • Viandes maigres ;
  • Volailles ;
  • Poissons ;
  • Légumineuses (haricots, lentilles, pois chiches) ;
  • Produits laitiers faibles en matières grasses.
Elles recommandent aussi de limiter la consommation de viandes transformées, comme les saucisses et les charcuteries, qui sont riches en graisses saturées et en additifs.

Faire la cuisine comme nos grands-mères : les avantages

Les anciens avaient l’habitude de cuisiner de manière traditionnelle. Les méthodes de cuisson sont simples et naturelles. Elles sont avantageuses, car elles préservent les nutriments et conservent une saveur authentique. Qui ne se souvient pas des recettes de grand mère ?

La cuisson à la vapeur

Pour préparer un aliment de manière saine, la cuisson à la vapeur est l’une des meilleures méthodes. Le processus consiste à cuire l’aliment à la vapeur d’eau sans ajouter des matières grasses. C’est une bonne façon de préserver les vitamines, les minéraux et les enzymes qui sont dans les aliments. Les légumes, les poissons et les volailles sont bien adaptés à la cuisson à la vapeur.

La cuisson au four

La cuisson au four est une méthode polyvalente qui convient à de nombreux types d'aliments. Elle permet de cuire les aliments de manière uniforme, en préservant leurs nutriments et en développant des saveurs riches. Les grands-mères recommandent d'utiliser des températures modérées et de surveiller la cuisson pour éviter de surcuire les aliments. La cuisson au four est idéale pour les légumes rôtis, les viandes maigres, les volailles et les desserts santé.

Utiliser des épices et des herbes dans les plats

Les épices et les herbes sont des condiments importants lorsqu’on veut adopter une alimentation saine et équilibrée. En plus d'ajouter de la saveur et de l'arôme aux plats, elles regorgent de nombreux bienfaits pour la santé. Les épices comme le curcuma, le gingembre et le poivre noir sont connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Les herbes aromatiques dont le basilic, le thym et le romarin pour leur part sont riches en vitamines, minéraux et antioxydants. Exemples d'épices et d'herbes couramment utilisées et leurs propriétés
A lire :  Attention diabétiques ! 5 aliments étonnants à ne JAMAIS ignorer pour votre glycémie

Le curcuma

Le curcuma est une épice aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes puissantes. Il contient un composé actif appelé curcumine, qui a démontré des effets positifs sur la réduction de l'inflammation dans le corps. Le curcuma est utilisé pour assaisonner les plats de curry, les légumes sautés ou les soupes.

Le gingembre

Le gingembre est une racine épicée et aromatique qui est très utilisée dans la cuisine asiatique. Il possède des propriétés anti-nauséeuses, anti-inflammatoires et digestives. Le gingembre s'utilise aussi frais, en poudre ou mariné dans les plats de viande, les boissons chaudes ou les sauces.

Le basilic

Le basilic est une herbe aromatique très connue dans la gastronomie en méditerranée. On y retrouve des antioxydants et des éléments anti-inflammatoires. Le basilic sert à agrémenter les salades, les pâtes, les sauces tomates et les plats à base de légumes.

L'ail

L'ail est une épice puissante qui ajoute une saveur distinctive à de nombreux plats. Il a des capacités antibactériennes, antivirales et antioxydantes. Pour assaisonner les sauces, les sautés, les soupes et les marinades, c'est ce qu'il faut.

Le romarin

Le romarin pour sa part est une herbe aux saveurs prononcées. Il est riche en antioxydants et a aussi des vertus anti-inflammatoires. Excellent pour les viandes, les pommes de terre rôties, les légumes grillés.

La cannelle

La cannelle est une épice sucrée et parfumée qui est souvent utilisée dans les desserts. Elle a aussi des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et peut aider à réguler la glycémie.

Réduire la consommation de sucre

L'autre astuce clé du régime de grand-mère pour une alimentation saine est de limiter la consommation de sucre. Le sucre ajouté dans les aliments transformés et les boissons sucrées peut avoir un impact négatif sur la santé. Il favorise notamment la prise de poids, en augmentant le risque de maladies cardiaques et en contribuant au développement du diabète de type 2. Pour cette raison, faites l’effort de connaître les sources de sucre cachées.
A lire :  Les astuces de grand-mère pour prendre soin de ses plantes d'intérieur
De nombreux aliments, même ceux qui ne sont pas considérés comme sucrés, contiennent du sucre ajouté. Prenez votre temps pour lire les étiquettes des produits pour identifier les différentes formes de sucre (sirop de maïs, dextrose, saccharose, etc.) Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez choisir des options avec une teneur réduite en sucre.

Consommer moins de viande

Malgré une diminution progressive de la consommation annuelle, celle de viande reste encore trop élevée. Nous avons tendance à en consommer souvent à la fois au déjeuner et au dîner. L'ANSES recommande d’ailleurs de limiter la consommation de bœuf, d'agneau et de porc à 500 g par semaine. Quant à la charcuterie, la recommandation est encore plus stricte, avec seulement 25 g par jour, soit l'équivalent d'une demie tranche de jambon. En revanche, consommez du poisson au moins deux fois par semaine, en alternant entre les poissons gras (le saumon, la truite et les sardines) et les poissons maigres (le cabillaud, la sole, la raie et le bar). Évitez de les préparer fumés, salés, frits ou cuits à très haute température, car cela réduit leur intérêt nutritionnel.

Plus de légumineuses : une astuce grand-mère imparable

En moyenne, nous consommons juste 11 g de légumineuses par jour, ce qui est encore insuffisant. Pourtant, ces aliments constituent une excellente source de fibres, de protéines, de vitamines et de minéraux. Mieux encore, ils offrent une protection contre le diabète, les maladies cardiaques et les cancers. Pour cette raison, incluez plus souvent des:
  • Pois chiches;
  • Fèves;
  • Pois cassés;
  • Haricots blancs ou rouges;
  • Lentilles dans votre alimentation.
En somme, le régime de grand-mère est très bénéfique pour la santé sur le long terme. Pour garder la forme, n’hésitez donc pas à l’appliquer.

Bienvenue dans mon univers ! Je suis Dorine passionnée par les voyages et le jardinage . Suivez-moi dans mes aventures à travers le monde et dans mon petit coin de paradis vert  ou je porte un amour inconditionnel pour le jardinage. Mon jardin est mon havre de paix, un endroit où je peux me ressourcer et m'émerveiller devant la beauté de la nature. Suivez mes conseils et astuces pour créer votre propre oasis verte, que ce soit dans un petit coin de balcon ou dans un vaste espace verdoyant.

Suivez-nous sur Google News Suivez Pratiks sur Google Actualités pour ne rien manquer.

Aucun commentaire à «Régime de grand-mère : astuces pour une alimentation saine»

Laisser un commentaire

* Champs requis