Jardin noyé sous l’eau ? Essayez ces 5 astuces essentielles

Par Amandin Quella-Guyot Publié le 1 septembre 2023 à 6h00
Jardin noyé sous l'eau ? Essayez ces 5 astuces essentielles
4.1/5 - (14 votes)

Si le sol de votre jardin est argileux, il sera imperméable à l'eau. Par conséquent, lors des pluies automnales ou des arrosages fréquents, la terre devient collante. En revanche, lors des sécheresses, elle se craquelle. Ce type de sol pose ainsi un véritable défi aux jardiniers débutants, car leurs plantes risquent de pourrir ou de se flétrir. Le jardinier doit donc trouver un moyen efficace de drainer son sol pour éviter les excès d'humidité.

Les précautions à prendre avant de commencer le drainage

La particularité du sol argileux consiste au fait qu'il se compacte rapidement, favorisant ainsi l'engorgement hydrique. Pour éviter cela, il faut :

  • Écraser le sol : cette action accélère la compaction du sol, surtout lors des jours de pluie. Il faut donc penser à aménager les plantes en zones pour éviter tout piétinement et faciliter l'accès aux plantes situées dans les différents recoins du jardin.
  • Laisser un sol argileux à nu : plus un sol argileux est couvert, mieux il est protégé. C'est pourquoi il est conseillé au jardinier d'installer des couvre-sols ou, à défaut, des paillis très fins. Dans les potagers, par exemple, on favorise les plantes à grand volume et on veille à optimiser l'espace entre les plantations pour que le sol soit le moins découvert possible.

Comment drainer son jardin ?

Pour éviter que l'eau ne stagne dans son jardin, le jardinier dispose de plusieurs solutions :

  • Installer un tuyau de drainage dans une tranchée creusée préalablement devant la zone humide. Ainsi, il peut récupérer l'eau et la réutiliser ailleurs. Attention, il est interdit de déverser l'eau chez son voisin, sous peine de sanction.
  • Réaliser un drainage complet du jardin : si ce dernier ressemble à un marécage, il faut envisager cette option. Cependant, elle est coûteuse et nécessite l'intervention d'un professionnel.
  • Apporter de la matière organique : pour améliorer la structure du sol et favoriser le drainage, il est conseillé de mélanger du fumier, du compost ou des feuilles mortes à la terre. Il faut au préalable griffer le sol pour l'aérer. Par contre, il faut éviter le paillage, qui retient l'humidité.
  • Cultiver en zones surélevées : cette méthode permet de planter des légumes ou des fleurs dans des zones qui ne sont pas gorgées d'eau. Elle est peu coûteuse et facile à mettre en œuvre. Il faut toutefois choisir des plantes adaptées à la culture en pot ou en bac.
  • Creuser de grands trous : cette technique consiste à déposer une couche de drainage (graviers, cailloux, etc.) au fond d'un trou, puis à recouvrir avec la terre extraite. On peut aussi ajouter un peu de sable de rivière pour améliorer le drainage.
A lire :  Abri, piscine, serre : Règles à respecter pour installer une annexe dans son jardin, tout ce qu'il faut savoir !

En suivant ces conseils, vous pouvez transformer votre jardin humide en un jardin agréable et fleuri. Si vous n'y parvenez pas tout seul, faites appel à un professionnel pour un meilleur résultat.

Salut, c'est Amandin ! Ici je suis ravi de partager des astuces pratiques pour simplifier votre vie quotidienne. Des conseils malins pour l'organisation à la résolution de petits problèmes domestiques, rejoignez ma communauté et découvrez comment rendre votre quotidien plus facile et plus efficace. Que vous soyez novice ou expert, ensemble, nous explorerons des moyens ingénieux d'améliorer votre vie de tous les jours. (Retrouvez moi aussi sur Ctendance.fr)

Suivez-nous sur Google News Suivez Pratiks sur Google Actualités pour ne rien manquer.

Aucun commentaire à «Jardin noyé sous l’eau ? Essayez ces 5 astuces essentielles»

Laisser un commentaire

* Champs requis