Faites du noisetier votre allié avec ces astuces !

Par Mamie Janine Publié le 19 octobre 2023 à 7h30
Faites Du Noisetier Votre Allié Avec Ces Astuces !
4.8/5 - (40 votes)

Envie d'avoir un noisetier dans votre jardin pour savourer vos propres noix ? Vous vous demandez quelle est la période idéale pour profiter de cet arbre à la fois décoratif et peu encombrant ? Voici comment réussir sa plantation et assurer son entretien.

Tout d’abord, où planter votre arbre ?

Le noisetier présente un avantage considérable : il est non seulement très résistant au froid, mais également aux pollutions de l'air. Ce double atout en fait un choix parfait pour un jardin urbain. Avec sa croissance rapide et son encombrement limité, vous avez une multitude d'options pour le planter où vous le souhaitez. Peu importe votre choix, il s'adaptera facilement.

Malgré sa facilité d'entretien, il a quelques préférences, il s'épanouit en plein soleil, mais apprécie également les coins ombragés. Un détail à garder en tête : cet arbre n'apprécie pas les conditions extrêmes, alors veillez à le planter, par exemple, à l'abri d'un muret pour une tranquillité d'esprit.

Planter au bon moment est primordial !

La meilleure période pour planter un noisetier (que ce soit en pot ou en pleine terre) est en ce moment, au milieu de l'automne ou de l'hiver, alors n'attendez plus. En ce qui concerne les mottes, leur plantation se fait en septembre ou en novembre pour garantir un développement optimal des racines, l'idéal étant donc compris entre novembre et février. Optez pour un sol bien drainé et un emplacement très ensoleillé pour maximiser vos chances.

A lire :  Jardin - Comment rempoter des jeunes plants

Voici une petite astuce qui vous sera bien utile : variez les espèces que vous plantez pour favoriser leur fécondation et profiter d'excellentes noisettes.

Comment planter un noisetier ?

Les étapes de la mise en terre d'un noisetier en motte sont assez simples et à la portée de tous :

  1. Sortez la motte et placez-la dans un seau d'eau.
  2. Creusez un trou d'environ 50 cm dans toutes les directions. Si le sol n'est pas assez drainé, profitez-en pour ajouter une couche de graviers.
  3. Ajoutez du compost ou du fumier bien décomposé.
  4. Placez l'arbuste au centre du trou.
  5. Arrosez généreusement et entourez d'une bonne couche de paillage pour éviter la formation de mousse.

Pour les noisetiers à racines nues, la préparation doit être faite en amont. Autrement dit, commencez par habiller les racines (coupez-les à la même longueur avec un sécateur désinfecté), puis plongez le chignon racinaire dans un mélange de boue (cette opération est appelée le pralinage des racines). Les étapes suivantes sont similaires à celles du noisetier en motte. Veillez à mettre l'accent sur l'élimination des cailloux et des mauvaises herbes qui peuvent subsister sur la terre extraite.

Le noisetier est planté, que faire ensuite ?

Il faut savoir une chose : cet arbre ne tolère pas les oublis d'arrosage au cours des deux premières années. Passé cette période, les arrosages réguliers ne sont plus essentiels. En ce qui concerne la taille, vous n'êtes pas nécessairement tenu de tailler l'arbuste ; il suffit de retirer les branches mortes après la fructification. Effectuez un binage pour éviter la formation de mauvaises herbes et pensez à griffer le sol pour retourner les feuilles mortes et éviter aux larves de s'y nicher (ce qui attire les oiseaux). Quant à l'ennemi numéro 1 des noisettes, le balanin, installez des bandes de glu sur le tronc pour protéger votre arbre.

A lire :  Sapin Nordmann : voici pourquoi il est le choix numéro un !

Mamie Janine, c'est notre mamie à tous ! C'est avec elle qu'on trouve de bonnes recettes et des astuces pour la maison !

Suivez-nous sur Google News Suivez Pratiks sur Google Actualités pour ne rien manquer.

Aucun commentaire à «Faites du noisetier votre allié avec ces astuces !»

Laisser un commentaire

* Champs requis