Pourquoi garder du bois mort dans votre jardin sera bénéfique pour la biodiversité ?

Par Mamie Janine Modifié le 16 juin 2023 à 10h40
Rate this post
Le bois mort est parfois considéré comme un élément indésirable dans les jardins et les espaces verts, mais saviez-vous qu'il joue un rôle crucial dans la biodiversité ? En tant que microcosme d'écosystèmes complexes, il abrite une grande variété d'organismes et contribue à la santé globale de la nature. Dans cet article, nous explorerons en détail le rôle essentiel du bois mort dans la biodiversité, en mettant en évidence son importance pour la faune, la flore et l'équilibre écologique.

Biodiversité et écosystème, quel est le rôle du bois mort ?

Il va favoriser l'habitat et le gîte d’une multitude d'organismes, tels que les insectes, les champignons et les oiseaux. Il offre des niches écologiques essentielles pour ces créatures, favorisant ainsi la biodiversité dans notre jardin. En effet, les insectes, ou certains crustacés terrestres comme par exemple notre ami Claudio le cloporte, se logent dans le bois en décomposition et le mangent. Pour survivre, seul le bois va convenir à l’appétit des xylophages, comme le grand capricorne ou le lucane, dont l’action contribuera à enrichir votre sol en matières organiques. Beaucoup d’autres de leurs congénères, encore au stade de larves, vont dévorer vos branchages bien isolés, déjà décomposés par les bactéries et les champignons. Une bûche en décomposition fera le régal du scarabée lucane cerf-volant Pendant l’hiver, les branchages entassés vont permettre aux mille-pattes ou aux papillons de se reposer bien au chaud. Vous aurez peut-être la surprise de croiser des amphibiens comme les crapauds ou des rainettes vertes, bien tranquillement en hibernation, à l’abri du gel. Leurs cousins lézards, de la famille des reptiles, y logeront aussi et se réveilleront au printemps. Vous pourrez les observer en train de bronzer sur votre tas de bois pendant les journées ensoleillées. Si vous êtes encore plus chanceux, une famille hérisson viendra aussi s’établir dans vos tas de branchages recouverts de feuilles mortes et savourer les larves d’insectes. Quant aux oiseaux, ils se feront un plaisir de venir déguster les bestioles qui nichent dans les vieilles souches.
A lire :  Le fonctionnement du systeme circulatoire
Côté oiseaux, certains piafs cavicoles s’installeront dans les cavités de vos vieux arbres, comme par exemple le pic - qui y creusera son logement - ou les chouettes qui viendront s’installer dans les creux existants. Vos branchages seront également utiles à la survie des chauves-souris mais aussi à celle des mousses ou lichens, qui abritent des êtres vivants.

Le bois mort, un fertilisant naturel pour vos sols ?

Certains jardiniers (il en reste malheureusement toujours) considéraient le bois mort comme un élément pas propre, qu’il faut brûler, parce que c’est un déchet inutile. Pourtant, le laisser se décomposer naturellement dans le jardin est une approche respectueuse de l'environnement, évitant ainsi la nécessité d'utiliser des produits chimiques ou de consommer de l'énergie pour son élimination. Ok, ne laissez pas du bois traîner partout dans le jardin, faites des tas à des endroits bien précis, qui ne vous gêneront pas quand vous voudrez passer un coup de tondeuse manuelle pour élaborer vos chemins d’accès à votre potager. En effet, en plus de nourrir les bestioles du jardin, sa décomposition va fournir des nutriments essentiels au sol, en fabriquant de l’humus enrichissant et nourrissant. Il permettra aussi de mieux retenir l’eau et les éléments nutritifs dont vos plantes sont gourmandes, il va maintenir la productivité de l’écosystème.

Comment organiser mes tas de branchages morts ?

Si vous avez décidé de favoriser la faune dans votre jardin, sachez que vous pouvez aussi organiser vos tas de bois. Si vous avez des rondins, mettez-les près d’une zone humide. Pour les tas de branches, vous pouvez les disséminer dans des endroits ensoleillés ou à l’ombre, protégés du vent, un peu cachés pour favoriser l’arrivée de vos petits hôtes. Pas besoin de faire dans l’artistique, prenez vos branchages, faites en des tas multiples, avec les diverses essences présentes dans votre jardin. Si votre tas diminue beaucoup, c’est bon signe, la faune se sera installée. Pensez à rajouter des branches de temps en temps.
A lire :  Qu'est-ce que le bladeboard ?

Mamie Janine, c'est notre mamie à tous ! C'est avec elle qu'on trouve de bonnes recettes et des astuces pour la maison !

Suivez-nous sur Google News Suivez Pratiks sur Google Actualités pour ne rien manquer.