Genou gonflé : Remède de grand-mère

Par Amandin Quella-Guyot Modifié le 28 juillet 2023 à 12h15
Rate this post
Nous sollicitons énormément certaines parties de notre corps au quotidien. Parmi les plus sollicités, il y a notamment le genou. En tant qu’articulation de base qui supporte le poids de notre corps, des inflammations et gonflements peuvent y survenir à tout moment. Découvrez dans les paragraphes qui suivent quelques remèdes de grand-mère très efficaces pour traiter votre genou gonflé.

Les causes d’un genou gonflé

Les causes d’un genou gonflé
Avant de déterminer concrètement quels sont les remèdes qui peuvent soigner le gonflement du genou, il faut d’abord connaître les causes de celui-ci.

La cause traumatique

La cause la plus fréquente d’un gonflement du genou est un traumatisme. Pour faire plus simple, ce dernier est dû suite à une chute ou une mauvaise réception lors d’un saut sur l’un ou même sur vos deux genoux. À ce moment-là, vous devrez vérifier votre genou afin de vous assurer qu’il n’y ait pas eu de fracture au niveau du ménisque, de la rotule, etc. Vérifiez également qu’il n’y a pas de rupture ligamentaire (comme le ligament croisé antérieur).

Une rétention d’eau

Dans le cas d’un gonflement bilatéral des genoux, cela peut avoir deux origines : soit une rétention d’eau, soit une insuffisance veineuse bilatérale ou les deux. Il faut rappeler qu’un gonflement bilatéral est symétrique et qu’il peut s’étendre jusqu’aux mollets, voire même aux chevilles. Ce trouble peut s’accompagner de sensations de paresthésies (fourmillement, picotement, engourdissement). Et même si la palpation du genou n’est pas douloureuse, les gonflements restent tout de même gênants. La rétention d’eau est un phénomène très connu et commun chez les femmes enceintes. Ce qui demande une plus grande attention, car cela peut être dangereux si c’est associé à une hypertension artérielle et/ou une protéinurie (avec un risque de pré-éclampsie).

L’arthrose

Un genou gonflé peut aussi être le signe d’une poussée d’arthrose. L’arthrose est une pathologie « mécanique » causée par la dégradation du cartilage (celui-ci est une sorte de « tampon » entre les os). De ce fait, quand il s’use, chaque mouvement crée des douleurs. La poussée d’arthrose du genou se manifeste généralement après un effort. Mais ce trouble est progressif, c’est-à-dire que les gonflements varient en fonction de l’intensité et apparaissent de manière aléatoire. Par ailleurs, cela peut s’accompagner d’un épanchement de synovie. Le liquide synovial est considéré comme le « lubrifiant » de l’articulation. C’est un élément important au bon fonctionnement articulaire du genou. Cependant, le liquide synovial peut être produit en excès et cela engendre une inflammation locale (cela devient alors une hydarthrose).
A lire :  Ces 5 tisanes viendront booster votre immunité cet hiver !

L’arthrite

Un gonflement du genou peut aussi être la conséquence d’une arthrite. Très souvent, l’arthrite est confondue avec l’arthrose à cause du fait que les deux pathologies ont de nombreux points communs. Toutefois, elles sont différentes, car l’arthrite est une inflammation des articulations. Cette inflammation a pour conséquence une douleur constante au niveau du genou, même dans un état de repos. Cela vient du fait que c’est une inflammation de la membrane synoviale qui est un tissu conjonctif élastique et adipeux formant la capsule articulaire du genou. Il y a 3 types d’arthrite :

L’arthrite aseptique

C’est une pathologie plus ou moins bénigne et qui n’a pour symptômes qu’un léger gonflement et éventuellement des douleurs au genou.

L’arthrite microcristalline

C’est un des symptômes de la goutte. La goutte est une maladie chronique généralement provoquée par un dépôt de cristaux d’acide urique au niveau des articulations. À cause de cela, le genou peut enfler, devenir chaud et même être sujet à une douleur dite « pulsée ».

L’arthrite septique

C’est une maladie grave, car elle est causée par des bactéries comme le staphylocoque doré. Le genou gonfle, devient rouge, chaud et hypersensible. Des douleurs se font ressentir même avec un simple effleurement. Ce gonflement est souvent accompagné d’un état fébrile et d’une fièvre.

Un kyste bénin

Le gonflement d’un genou peut aussi venir de la présence d’un kyste poplité (aussi connu sous le nom de kyste de Baker). C’est une petite excroissance molle qui se forme dans le creux poplité. C’est une pathologie bénigne et non douloureuse à la palpation. Elle se sent facilement sous les doigts et peut gêner quand la jambe est pliée.

Les meilleurs remèdes de grand-mère pour un genou gonflé

Dans le cas où vous appréhendez une affection bénigne (tel qu’un traumatisme sans gravité, une tendinite, une poussée d’arthrose, une insuffisance veineuse légère, etc.), il existe des remèdes de grand-mère qui réduisent le gonflement de votre genou et même apaiser la douleur qui y est associée.

Premier remède : Mettre de la glace et laisser se reposer

Si vous ressentez une douleur tendineuse ou que vous avez reçu un coup sur le genou, il est mieux de mettre l’articulation au repos. En effet, la tendinite du genou est fréquemment causée par des efforts prolongés.
A lire :  Comment apaiser un coup de soleil avec du fromage blanc
De ce fait, il est important de donner un temps de récupération à votre genou. En appliquant de la glace sur la partie gonflée, il dégonflera progressivement et la douleur associée sera apaisée par la même occasion.

Deuxième remède : Utiliser la compression et/ou une genouillère

Ce deuxième remède suit le premier remède. C’est-à-dire que si vous souffrez régulièrement de tendinites ou bien que vous sollicitez trop votre genou (comme la pratique de sports, la randonnée, etc.), vous devrez porter une genouillère pour réduire les douleurs constantes et les gonflements. Dans le cas d’une insuffisance veineuse dont les manifestations sont les sensations de jambes lourdes et le gonflement du genou, le port régulier de bas de compression (ou bas de contention) vous sera extrêmement utile. La contention entraîne un bon retour veineux et diminue les désagréments (comme les lourdeurs, les œdèmes, les paresthésies) venant de l’insuffisance veineuse.

Troisième remède : Appliquer un cataplasme d’argile verte

Dans le cas où vous n’avez pas d’anti-inflammatoires non stéroïdiens locaux (AINS locaux) comme les gels ou les crèmes anti-inflammatoires, vous pouvez appliquer en tant qu’alternative de l’argile verte en guise de cataplasme. Ce cataplasme peut « capter » l’inflammation et permet de reminéraliser les os. Par ailleurs, en tant que traitement d’appoint pour le genou gonflé, le cataplasme est une bonne solution. Surtout pour un gonflement associé à une entorse, à un traumatisme mineur ou à une poussée d’arthrose.

Quatrième remède : Utiliser la phytothérapie

Il existe des plantes qui sont très bénéfiques pour la santé osseuse et articulaire. Aussi, si votre genou est gonflé, vous pouvez avoir recours à la phytothérapie.

L’écorce de Saule Blanc

C’est une plante avec des effets antalgiques et anti-inflammatoires. De ce fait, pour traiter les rhumatismes du genou, vous pouvez consommer des infusions ou des décoctions faites à base d’écorce de Saule Blanc pendant quelques jours.

La Curcumine

C’est un élément présent dans le Curcuma et qui est aussi un excellent anti-inflammatoire naturel. Le curcuma lui-même peut être utilisé par voie orale ou par voie cutanée sous les formes suivantes :
  • En gélules
  • Par ajout de Curcuma frais râpé ou d’épice en poudre dans l’alimentation
  • En cataplasme de Curcuma
  • En baume à base de beurre de karité et de Curcuma
A lire :  voyage : Comment se protéger de la Turista

Le Boswellia Serrata

C’est une plante avec des propriétés anti arthritiques. La substance qui est utilisée dans cette plante est la résine extraite de l’arbre et qui se nomme l’encens. Cette plante se consomme généralement par voie orale, sous forme de gélules ou de capsules.

L’Harpagophytum (ou Griffe du Diable)

La Griffe du Diable est une plante fréquemment utilisée pour soulager les douleurs articulaires et détendre plus facilement les muscles. Aussi, dans le cas où vous avez le genou qui gonfle à cause d’une maladie articulaire, vous pouvez faire une cure de gélules à base d’Harpagophytum.

Les huiles essentielles ou les baumes anti-inflammatoires

Le baume de Copahu (Copaïba), l’Eucalyptus citronné (Corymbia citriodora), le Romarin à camphre ou le Sapin baumier sont des plantes qui peuvent être utilisées pour fabriquer un baume ou de l’huile essentielle apaisante. En effet, ses plantes possèdent des vertus calmantes et anti-inflammatoires, surtout en cas de rhumatismes, d’élongations, de foulures ou de névralgies.

Plantes veinotoniques et drainantes

Dans le cas où votre gonflement du genou est plutôt causé par une rétention d’eau, vous pouvez vous utiliser des plantes veinotoniques et/ou des plantes drainantes telles que :
  • Vigne rouge
  • Marronnier d’Inde
  • Reine-des-prés
  • Ortie
  • Etc.

Cinquième remède : Prendre une douche froide et surélever les jambes

Cinquième remède : Prendre une douche froide et surélever les jambes
Pour les cas de gonflement des genoux, des jambes et des chevilles en fin de journée, vous devez appliquer l’eau froide dessus pour les situations suivantes :
  • À cause de la chaleur
  • Dû aux piétinements
  • À cause du port de vêtements trop serrés
  • Atteinte d’une insuffisance veineuse avérée
En appliquant un jet d’eau froide de bas en haut, vous pourrez rétablir la pompe veineuse. Par ailleurs, surélever vos jambes le soir et la nuit vous aide à fluidifier la circulation veino-lymphatique et ainsi entraîner la diminution de l’aspect gonflé de vos genoux.

Sixième remède : Faire des massages

Si votre gonflement du genou est causé par une rétention d’eau, vous pouvez faire un massage régulier de la partie gonflée. L’objectif est de désengorger les tissus pour relancer la pompe lymphatique à nouveau. Le massage doit comporter deux étapes. La première étape consiste à réaliser des mouvements doux de lissage allant des chevilles pour remonter jusqu’aux genoux (en direction des ganglions poplités). La deuxième étape consiste à réaliser ces mouvements de massage depuis les genoux jusqu’aux haines (en direction des ganglions inguinaux).

Salut, c'est Amandin ! Ici je suis ravi de partager des astuces pratiques pour simplifier votre vie quotidienne. Des conseils malins pour l'organisation à la résolution de petits problèmes domestiques, rejoignez ma communauté et découvrez comment rendre votre quotidien plus facile et plus efficace. Que vous soyez novice ou expert, ensemble, nous explorerons des moyens ingénieux d'améliorer votre vie de tous les jours. (Retrouvez moi aussi sur Ctendance.fr)

Suivez-nous sur Google News Suivez Pratiks sur Google Actualités pour ne rien manquer.

Aucun commentaire à «Genou gonflé : Remède de grand-mère»

Laisser un commentaire

* Champs requis